27 Juin 2014

Les résultats de la 38e session du Comité du patrimoine mondial


 


 


 


 


 Decisions adoptés par la 38e session du Comité du patrimoine mondial (Doha, 2014)


 38e session du CPM. Site-web officiel


 Nouveau biens inscrits sur la Liste de l'UNESCO


 Resolution du Forum des jeunes pour le patrimoine mondial - Qatar 2014


La 38e session du Comité du patrimoine mondial, l'organe principal de la Convention de l'UNESCO de 1972 concernant la protection du patrimoine culturel et naturel mondial, s'est terminée le 25 juin à Doha (Qatar).   


Au cours de la session de dix jours, 26 nouveaux sites uniques naturels et culturels ont été inscrits sur la Liste du patrimoine mondial, par la décision des experts internationaux.


  Parmi les inscriptions incluses se trouvent 21 culturels, 4 naturels et 1 sites mixtes. Pour la première fois le site du Myanmar, a été inscrit sur la Liste du patrimoine mondial. Ainsi, le nombre total des monuments de valeur universelle exceptionnelle, inclus dans la prestigieuse liste de l'UNESCO, s'élève à 1007 (sur le territoire de 161 pays).


 Au cours de la session, les pays membres du Comité ont examiné des questions fondamentales de la mise en œuvre de la Convention de l'UNESCO adoptée en 1972. (La Russie fait partie de la Convention depuis 1988). Près de 250 documents de travail ont été etudiées et plus de 150 décisions ont été prises sur divers aspects de la mise en œuvre de la Convention – un des accords internationaux les plus populaires, avec 191 États membres de celui-ci. 


L'inscription symbolique du 1000-ème bien sur la Liste du patrimoine mondial s'est passé au cours de la session. L'honneur d'être le pays ayant le 1000ème Site de patrimoine mondial a été donné à un pays du continent africain (Botswana).  La délégation russe dirigée par la Déléguée permanente auprès de l'UNESCO Madame Eleonora Mitrofanova comprenait le Directeur de l'Institut russe de recherche culturelle et naturelle du patrimoine M. Pavel Yudin, Aide du Président du Tatarstan Madame Tatiana  Larionova, Ministre de la culture du Tatarstan Monsieur Ayrat Sibagatullin, spécialistes des divers organismes: Ministère de la culture de la Fédération de Russie, Ministère des ressources naturelles et environnement de la Fédération de Russie, Commission pour le contrôle, utilisation et protection des monuments de Saint-Pétersbourg, Musée Kiji, ainsi que d’autres institutions et organisations intéressés.


Un des résultats le plus importants de la session pour la Russie a été l'inscription d'un nouveau bien culturel russe "L’ensemble historique et archéologique de Bolgar" (Tatarstan) sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. La base de cette décision a été la conformité de la proposition russe aux critères énoncés par la Convention concernant la protection du patrimoine culturel et naturel mondial, adoptée en 1972. Des experts internationaux ont convenu avec la base de la valeur universelle exceptionnelle de l’antique ville de Bolgar, admettant qu'il y illustre les relations et les influences mutuelles des traditions culturelles des peuples eurasiens comme turcs, finno-ougriens, slaves et d'autres, en particulier au moment des Bulgares de la Volga, la Horde d'or, le Khanat de Kazan et l'Etat Russe.


La session a examiné l’application russe pour une mineure modification de la zone tampon du Pogost de Kizhi. Elle a également noté les efforts de la Fédération de Russie pour promouvoir l'Initiative thématique « l'Astronomie et le patrimoine mondial» (Russie, Autriche, Brésil, Canada, France, Allemagne, Ukraine, USA, etc.), pour organiser le premier Séminaire International de Moscou pour les représentants religieux sur la gestion des sites du patrimoine mondial des valeurs religieuses, d'établir un centre international sous l’égide de l'UNESCO de catégorie 2 associé au patrimoine mondial pour les pays de CEI et l’Europe de l'Est.


Rapports sur l'état de conservation de plus de 100 biens protégés par l'UNESCO, y compris les sites russe Kizhi Pogost, Centre historique de la ville de Yaroslavl, Ensemble historique, culturel et naturel des îles Solovetsky, Isthme de Courlande, Lac Baïkal, Caucase de l'Ouest et Forêts vierges de Komi, ont été soumis à l ‘examination du Comité. Des experts internationaux de l'UNESCO ont proposé des recommandations relatifs à la façon de fournir davantage de préservation de la valeur universelle exceptionnelle des sites russes. En outre, le Comité du patrimoine mondial a formulé des mises en garde en raison de l’information, à la disposition de l'Organisation concernant des projets étrangers, capables  d’endommager les monuments uniques naturels de la Russie.


Il a été marqué le progrès dans l'exécution des recommandations du Comité quant qu site ”Centre historique de Saint-Pétersbourg et ensembles monumentaux annexes”. Il a également été souligné qu'un Rapport détaillé sur l’état de conservation  de Saint-Pétersbourg, présenté par la Fédération de Russie, reflète les progrès significatifs de la mise en œuvre de la décision du Comité du patrimoine mondial, adoptée par la 36e session de l'Comité du patrimoine mondial (Saint-Pétersbourg, 2012). Les résultats des travaux du Groupe d'experts internationaux sur la question de la clarification des limites de ce bien et l'élaboration du cadre juridique pour la protection et la gestion des sites du patrimoine mondial ont été appréciés egalement. L'achèvement des travaux de l'inventaire rétrospectif (WHC-14/38.COM/8D) des elements du site de Saint-Pétersbourg a été noté.

Il a été reconnu que l'état de conservation du «Centre historique de Saint-Pétersbourg et ensembles monumentaux annexes » est assuré de façon adéquate.


Par une décision des pays membres du Comité du patrimoine mondial, ils ont été approuvées des declarations des valeurs universelles exceptionnelles d'un certain nombre des biens russes d'importance mondiale, inscrits dans la Liste de l'UNESCO: "Église de l'Ascension à Kolomenskoye”, ”Centre historique de la ville de Yaroslavl”, “Kizhi“, aussi bien que le site transfrontalier "Arc géodésique de Struve”  (avec la participation de la Russie et 9 pays),"Isthme de Courlande" et "Bassin d’Ubs Nuur" (avec la Mongolie).


De plus, il est à noter que lors de la réunion au Qatar, il a été a adopté la résolution du Forum des jeunes sur le Patrimoine mondial, qui est devenue un relais de l'initiative portée par le premier Modèle de l'UNESCO par les jeunes qui s’est tenu à Kazan en juillet 2012 à la suggestion des organisateurs russes de la 36e session de la CPM.


La session élu un nouveau président du Comité du patrimoine mondial. Le nom du president actuel est Maria Bohmer, Ministre d'État pour les Relations culturelles et politiques d'éducation au Ministère des affaires étrangères d'Allemagne.


La prochaine, 39e, session du Comité se tiendra à Bonn (Allemagne) du 28 juin au 8 juillet 2014


Information de la Délégation permanente de la Fédération de Russie auprès de l'UNESCO