11 Février 2021

Maria Zakharova, porte-parole du MAE de la Russie: sur l'interdiction de la diffusion de 16 chaînes en Lettonie


Le 8 février, nous avons commenté l'interdiction de la diffusion de la chaîne Rossiya-RTR en Lettonie. Il y a quelques jours, de nouvelles restrictions ont été décrétées dans l'espace médiatique letton.


Le Conseil national pour les médias numériques a décidé d'interdire à partir du 10 février la diffusion de 16 chaînes, parmi lesquelles NTV Mir Baltic et Ren TV Baltic. Il est déclaré que cette mesure est temporaire et qu'elle serait liée à la prétendue volonté du régulateur médiatique de déterminer l'appartenance juridique des propriétaires de ces programmes, notamment pour savoir s'ils ne font pas l'objet de sanctions de l'UE. Tous les aspects juridiques auraient pu être éclaircis sans couper la diffusion des chaînes. Nous sommes des adultes, nous comprenons tout. Ce mensonge non dissimulé surprend. Si vous prenez des décisions et que vous les trouvez fondées, alors expliquez votre comportement aux partenaires de l'UE. Après tout, vous êtes assis à la même table et dites qu'il faut décréter des sanctions contre la Russie "pour violation des principes démocratiques". Ne l'oubliez pas. Vous les violez sérieusement.


C'est une formulation bien familière pour les réalités baltes. Ils cherchent maladroitement à cacher la lutte médiatique contre la dissidence et la persécution de tout ce qui est lié à la langue russe - même les chaînes au contenu purement culturel, éducatif et social comme Kinomix, Notre nouveau cinéma et NTV Serial.


Tout cela peut être décrit comme la poursuite de la campagne d'hystérie antirusse qui a submergé la Lettonie en l'absence de réaction appropriée des institutions internationales compétentes contre Riga. Nous rappelons une nouvelle fois leur engagement à veiller à la liberté des médias et à la liberté d'expression dans les pays membres de ces organisations.